Organisation du Prix

Photo Simon Perrin
Simon Perrin
Responsable du Prix et chargé de cours à la HEIG-VD

 

Biographie 

Chargé de cours à la HEIG-VD depuis septembre 2019, Simon Perrin est responsable de l’option secondaire en lien avec l’organisation du Prix suisse de l’éthique. Parallèlement, Simon travaille au sein d'une Banque privée en tant que spécialiste Investissement Socialement Responsable (ISR). Collaborateur scientifique à la HEIG-VD entre 2004 et 2007, Simon est depuis actif dans les domaines de l’investissement responsable et de l’analyse de durabilité. Il a collaboré auprès de plusieurs entreprises suisses, actives dans l’investissement responsable, à Genève, Bâle et Zürich.

 

Que représente à vos yeux la notion de l’éthique dans l’économie aujourd’hui ?

L’intégration des enjeux éthiques par l’ensemble de l’économie privée est essentielle à mes yeux. Une entreprise, quelle que soit sa taille ou son activité, doit systématiquement réfléchir à la manière dont elle peut contribuer positivement, à travers ses activités, à la protection de l’environnement et au développement de la société. Les entreprises qui font l’impasse sur cette réflexion et refusent d’agir de manière responsable font face à des risques critiques qui peuvent mettre en péril leurs activités commerciales. Au vu des crises actuelles, les entreprises qui intègrent ces considérations éthiques dans leur stratégie et leur modèle d’affaires gagnent un avantage stratégique sur leurs concurrentes tout renforçant leur réputation auprès du public, des clients et de leurs employés.

 

Comment appliquez-vous l’éthique dans votre pratique professionnelle quotidienne ?
A différents niveaux et dans des rôles bien distincts, mes fonctions auprès de la HEIG-VD et auprès d'une banque privée m’amènent à promouvoir et à analyser les bonnes pratiques des entreprises dans les domaines en lien avec le développement durable. Au sein de la banque, mon travail consiste à offrir aux clients privés la possibilité d’investir de manière responsable selon leurs valeurs. A la HEIG-VD, ma fonction me permet d’encadrer, sur le plan pédagogique, les étudiants qui participent à l’organisation du Prix Suisse de l’éthique. Je les aide notamment à identifier des projets intéressants en matière d’éthique d’entreprise et de développement durable. A travers ces deux activités, j’ai la chance de cultiver mon intérêt pour les thèmes du développement durable et de l’éthique économique.

Emérence Ziehli
Emérence Ziehli
Coordinatrice et chargée de communication à la HEIG-VD

Biographie
Chargée de communication à la HEIG-VD, Emérence Ziehli est également coordinatrice du Prix Suisse de l’Ethique depuis septembre 2019.

Que représente à vos yeux la notion de l’éthique dans l’économie aujourd’hui ?

L’éthique dans l’entreprise devrait être considérée comme une boussole dont se sert les dirigeant-e-s pour guider leurs choix et leurs prises de décision. A mon sens, la mise en place de principes éthiques profite à tous les acteurs, à différents niveaux, aux cadres, aux l’employé-e-s ainsi qu’aux consommateurs et in fine à l’entreprise dans sa globalité.

 

Comment appliquez-vous l’éthique dans votre pratique professionnelle quotidienne ?

L'éthique peut être appliquée dans différents domaines et à plusieurs niveaux. Pour ma part, à côté de ma « casquette » de coordinatrice du Prix Suisse de l’Ethique dont l’objectif est de promouvoir l’éthique d’entreprise à travers le Prix, il s'agit de mettre en pratique cette philosophie au quotidien dans mon travail, dans le respect de la personne à travers mes relations aux autres.

Steve Deriaz
Etudiant Bachelor en économie d'entreprise

Biographie
J'ai travaillé à la poste suisse comme employé de commerce. Après cela, j'ai fait un apprentissage d'installateur électricien. En 2017, j'ai obtenu une maturité commercial qui m'as permis d'intégrer la HEIG-VD. Actuellement, je suis en 3ème année afin d'obtenir mon Bachelor en économie d'entreprise et je travaille à 20 % comme assistant-comptable.

Que représente à vos yeux la notion de l’éthique dans l’économie aujourd’hui ?
Même si notre société est en train de changer, nous avons encore beaucoup de peine à intégrer l'étique dans notre quotidien. Toutefois, plusieurs entreprises font l'effort d'intégrer ce concept dans leur projet. Il est important de mettre en avant ces sociétés.

Julian King
Etudiant Bachelor en économie d'entreprise

Biographie
J’ai commencé ma formation d’employé de commerce en 2010 chez BG Ingénieurs Conseils SA à Lausanne. Après un voyage de 8 mois en Asie, j’ai repris mes étude pour obtenir une maturité professionnelle commerciale en emploi. J’ai ensuite travaillé un an dans le secteur de l’informatique avant de m’inscrire à la HEIG-VD en 2017.

Que représente à vos yeux la notion de l’éthique dans l’économie aujourd’hui ?
Ma notion de l’éthique dans l’économie regroupe principalement le commerce équitable et la préservation de l’environnement. J’aime, au quotidien, me fournir auprès de commerces locaux et équitables, trier mes déchets et favoriser la réutilisation de matériel. J’ai notamment mis en place au sein de mon ancienne entreprise, un programme de renouvellement des machines obsolètes à destination de l’Afrique.

 
Julia Chappuis
Étudiante Bachelor en économie d’entreprise

 

Biographie

Après avoir obtenu ma maturité gymnasiale en 2014, j’ai étudié 2 ans à l’université de Lausanne.

Après quelques voyages et petits jobs, j’ai effectué un stage d’une année chez une marque de cosmétiques Suisse, pour ensuite intégrer la Haute École de Gestion d’Yverdon-les-Bains en 2018.

 

Que représente à vos yeux la notion de l’Éthique dans l’économie aujourd’hui ?

Pour moi la notion d’éthique au sein des entreprises est quelque chose qui devient de plus en plus prépondérant au niveau de leur gestion. On se rend compte que les méthodes utilisées à l’heure actuelle ne sont pas pérennes et durables. Entre autres par rapport à l’urgence climatique. Cela implique qu’aujourd’hui les entreprises doivent s’appliquer à diminuer leur impact sur l’environnement ainsi que sur les coûts sociaux qu’elles engendrent. 

Jérémie Zryd
Etudiant Bachelor en économie d’entreprise

Biographie
Après avoir obtenu ma maturité gymnasiale en biologie et chimie, je me suis lancé et ai obtenu un CFC dans le domaine de la vente de matériel de sports de montagne et « outdoor ». Suite à cela, j’ai commencé une formation d’économiste d’entreprise à la HEIG-VD et suis actuellement en 3ème année. Ayant toujours été un amoureux de montagne et de nature en général, le thème du développement durable me touche particulièrement, car dans ce milieu outdoor, il est facile de se rendre compte des l’évolution et de l’impact que peuvent avoir ces changements climatiques.

Que représente à vos yeux la notion de l’éthique dans l’économie aujourd’hui ?
Cette notion d’éthique dans l’économie est, à mon sens, essentielle. La société actuelle se rend de plus en plus compte que des changements sont nécessaires afin de répondre aux problématiques auxquelles nous faisons face aujourd’hui. Il est pour moi important que chaque entreprise se pose la question de ce qu’elle peut faire niveau éthique et mette en place, en fonction de ses moyens, des actions qui vont dans ce sens.

Loris Horacsek
Etudiant Bachelor en économie d’entreprise

Biographie
Après avoir obtenu une maturité gymnasiale, j’ai effectué un stage d’un an au sein de l’Office de l’Assurance-Invalidité pour le Canton de Vaud. Par la suite, j’ai commencé une formation d’économiste d’entreprise au sein de la HEIG-VD qui finira à l’été 2021. J’ai souhaité orienté cette formation dans les domaines de la responsabilité sociétal des entreprises (RSE) et de la durabilité. Je suis persuadé que ces problématiques vont être le moteur du développement des entreprises ces prochaines années.

Que représente à vos yeux la notion de l’éthique dans l’économie aujourd’hui ?
Pour moi l’éthique dans l’économie est un aspect primordial pour le développement des entreprises dans le futur. De plus en plus d’acteurs du système économique prennent conscience des problèmes engendré par notre système économique actuel. Cette prise de conscience est nécessaire, d’après moi, pour mettre en place de manière global des processus de décision intégrant les aspects de la responsabilité sociétale des entreprises et de la durabilité. Le Prix Suisse de l’Éthique rentre complétement dans ce cadre en mettant en avant les entreprises avec de bonnes pratiques. C’est pour cela que j’ai saisi la chance que m’offrait la HEIG-VD de faire partie du comité d’organisation et ainsi de me joindre à l’effort collectif autour des questions environnementales, sociétales et éthiques.